[ zamknij ]

Informacja o plikach cookies

Informujemy, że używamy informacji zapisanych za pomocą cookies i podobnych techniologii w następujących celach: reklamowych, statystycznych oraz w celu umożliwienia logowania się w serwisie.

Te technologie mogą też stosować współpracujące z nami firmy badawcze, partnerskie oraz dostawcy aplikacji multimedialnych. W Twojej przeglądarce możesz zmieniać ustawienia dotyczące cookies. Informujemy jednak, że jeżeli to zrobisz, nie będziesz mógł w pełni wykorzystywać funkcjonalności serwisu.

Korzystanie z naszego serwisu bez zmiany ustawień dotyczących plików cookies oznacza, że akceptujesz umieszczanie cookies na twoim urządzeniu.

Ligues volley-ball francais

Ici nous écrivons en français seulement

Ligues volley-ball francais

Postprzez dreamer » 30 kwi 2012, o 22:34

Tours, deux ans après

Il y a deux ans, le vaincu s’appelait Cannes mais aujourd’hui la joie est identique côté tourangeau. Dépossédé de son titre de champion de France par Poitiers l’an passé, le Tours Volley Ball a repris son trône ce samedi soir. Mais il ne s’attendait peut-être pas à survoler autant la finale. Battu dans la Vienne lors du match aller de la saison régulière (3-2), le TVB avait ensuite démontré qu’il ne ferait aucun cadeau en dominant les hommes de Lecat à domicile pour le compte du retour (3-1). Le match d’aujourd’hui n’a fait que confirmer ce que les spectateurs présents à Grenon fin mars avaient pu noter : Tours méritait bien sa première place et Redwitz et les siens possèdent bien ce petit quelque chose en plus. Un mélange de sérénité et de puissance qui fit que les coéquipiers de David Konecny ne rentrèrent pas pétrifiés sur le teraflex de Coubertin. Cela offrit un début de match plutôt à l’avantage des Tourangeaux (6-8 après une erreur de Maréchal en réception et un ace de Petr Konecny), portés par un D.K survolté et auteur de cinq des huit points de son équipe.

David Konecny impérial

Le Tchèque, plus proche du rouleur compresseur que du poète, se permit tout de même une roulette pour maintenir l’écart (11-13). L’attaque dans le filet d’un Culafic maladroit acheva de le creuser (12-16). La suite ne fit que confirmer la forme du pointu tourangeau (10 points) et l’apathie poitevine (20-25). Le début de la deuxième manche fut plus à l’avantage du SPVB, mais un ace de Yosleyder Cala à 16-15 se chargea de lancer les hostilités. Enfin devants, les coéquipiers du Cubain ne laissèrent plus Poitiers revenir (19-22 puis 19-25). Une fin de manche totalement maîtrisé par le TVB. Pas forcément de bon augure pour des Viennois moins sereins en début de troisième set. Le changement de pointu (Alpha à la place de Culafic à 4-6) et le gros travail du duo Sol-Petrovic au centre portèrent cependant leurs fruits et le SPVB revint (6-6), avant de passer devant (12-9).

Poitiers sonné

Le retour de bâton ne se fit pas attendre. Trois points consécutifs côté tourangeau et les deux équipes se retrouvèrent de nouveau à égalité (13-13). Une série que le TVB réédita au meilleur moment (de 18-16, il passa à 18-19). Difficile à avaler pour le champion de France en titre qui vit ensuite Petr Konecny réussir deux défenses énormes (20-21) et David Konecny poursuivre sa série (21-24). Suffisant pour offrir trois balles de match aux joueurs d’Indre-et-Loire. La deuxième fut la bonne pour le Tchèque (élu MVP de la finale et félicité par le fondateur du club, Louis Monière) et Tours (25-22). Honneur sauf pour les Tourangeaux qui remportent un titre cette saison. Le plus prestigieux sur la scène nationale. Poitiers, à quai, attend maintenant de savoir de quoi son avenir sera fait...

T.B.

(http://www.actuvolley.com/tours-deux-an ... -2093.html)
...you may say I'm a dreamer, but I'm not the only one...
Avatar użytkownika
dreamer
 
Posty: 7280
Dołączył(a): 21 sie 2007, o 11:57
Płeć: M


Powrót do Français

Kto przegląda forum

Użytkownicy przeglądający ten dział: Brak zidentyfikowanych użytkowników i 1 gość

cron